Connaître votre rôle en tant que personne-ressource et intervenant pour le retour à l’école réussi d’un élève après une commotion cérébrale

Autres élèves

icon depicting student peers

Le rôle des pairs : Comment aider votre élève à être un bon ami pour un élève ayant subi une commotion cérébrale

Les pairs peuvent également être un champion des commotions cérébrales et aider leur ami qui a subi une commotion à réintégrer le milieu scolaire.

Soutenez les élèves en leur faisant part des points importants suivants :

speech bubble icon

Encourage ton ami à en parler au bureau de l’école ou à l’entraîneur s’il a une commotion cérébrale ou pense en avoir une. Il doit cesser son activité et consulter un médecin sans tarder. Attendre avant de consulter peut prolonger le rétablissement. De plus, continuer de faire du sport ou des activités à risque peut mettre l’élève à risque d’une nouvelle commotion cérébrale, ce qui peut causer des lésions encore plus graves au cerveau.

books icon

Renseigne les autres élèves et le personnel de l’école sur les commotions cérébrales. Un élève atteint d’une commotion peut avoir l’air normal pour ses pairs et ses enseignants. Les autres ne croient pas toujours qu’il y a des symptômes, même si c’est pourtant le cas. Les autres ont du mal à comprendre que ton ami atteint d’une commotion cérébrale peut seulement faire des activités calmes ou peut avoir besoin de mesures d’adaptation spéciales pour l’aider à aller mieux.

Parfois, il se fait intimider, surtout si d’autres enfants ne comprennent pas ce qu’est une commotion cérébrale, comment se passe le rétablissement ou pourquoi il faut des mesures d’adaptation spéciales. L’intimidation n’est pas acceptable. Assure-toi d’en parler à un adulte ou à un enseignant si ton ami se fait intimider.

friends icon

Offre réconfort et soutien à ton ami pendant qu’il récupère. Vivre une commotion cérébrale et passer par le processus de rétablissement sont des étapes difficiles et complexes. Ton ami se sent peut-être isolé, craintif ou nerveux. Avoir le soutien et le réconfort de ses amis à l’école peut faire toute la différence.

Rappel

Ne laissez pas un élève ou un pair reprendre le jeu s’il a une commotion cérébrale ou pense en avoir une. Encouragez-le plutôt à le dire à un adulte de confiance et à consulter un médecin.