Instaurer une culture de soutien et de sensibilisation sur le sujet des commotions cérébrales à l’école

Mobiliser les enseignants et le personnel, et leur donner les moyens d’agir

Mobiliser les enseignants et le personnel, et leur donner les moyens d’agir

icon of lightbulb
  • Les enseignants sont des facilitateurs et des évaluateurs clés de la réintégration des élèves. Ils observent les élèves au quotidien, s’informent de manière informelle auprès des élèves en ce qui concerne la charge de travail et les symptômes, et rencontrent souvent les membres pertinents de l’équipe de soutien de l’élève afin de mener une discussion et de planifier l’activité scolaire appropriée et les soutiens en place pour l’élève tout au long du processus de rétablissement après une commotion cérébrale.
  • Il est important que les enseignants aient accès à des possibilités d’apprentissage professionnel continu en matière de commotions cérébrales. Un tel accès permettra aux enseignants :
    • de s’engager dans un apprentissage professionnel continu qui les aidera à renforcer leur rôle en tant que champion des commotions cérébrales;
    • de transmettre leurs connaissances aux élèves pour mieux les sensibiliser à la réalité concrète d’une commotion cérébrale et aux répercussions sur la vie;
    • d’intégrer leurs connaissances sur les commotions cérébrales dans le programme d’études dans l’ensemble des niveaux scolaires et des matières.
  • Il est essentiel de concevoir et de mettre en œuvre des stratégies adaptées en matière d’enseignement et d’évaluation qui correspondent au stade de rétablissement de l’élève après une commotion cérébrale, et une telle démarche favorisera un processus de réintégration soutenu.
  • La collaboration et la communication sont primordiales pour assurer la coordination et apporter un soutien à l’équipe de l’école.
  • La mise en place d’une approche fondée sur les forces pour orienter les discussions peut outiller les enseignants et le personnel à soutenir de manière optimale les élèves après une commotion cérébrale.

Qu’est-ce qu’une approche fondée sur les forces?

Les approches fondées sur les forces s’appuient sur les forces personnelles, plutôt que sur les déficits. L’attention est portée sur la recherche de solutions et de ressources et met l’accent sur ce qui fonctionne plutôt que ce qui doit être réglé ou sur ce qui ne fonctionne pas.7

Découvrez comment aider les élèves au moyen d’un encadrement axé sur des solutions, ainsi qu’un exemple d’approche fondée sur les forces.

Télécharger »

Quelques idées à explorer

Vous ne savez pas trop comment engager une conversation en utilisant l’encadrement axé sur les solutions?

Pensez à appliquer certains de ces conseils concernant l’encadrement axé sur les solutions lorsque vous aidez votre élève à réintégrer la vie scolaire : Par exemple :
  1. Posez des questions sur ce que l’élève veut, plutôt que sur ce qu’il ne veut pas.
    • « Quels sont tes plus grands espoirs pour ton retour à l’école? »
    • « Qu’est-ce qui pourrait faire qu’aujourd’hui est une journée maîtrisable? »

Lisez cette fiche de conseils pour voir la liste complète de conseils d’encadrement!

Télécharger »

Questions graduées

Les questions graduées sont utiles pour obtenir une idée de ce que fait déjà un élève pour s’aider, mais aussi pour obtenir une idée des mesures qui pourraient être prises pour l’aider à se sentir encore mieux. Les questions graduées comptent trois volets :

  • Demander à l’élève où il se situe sur une échelle de 1 à 10, où 10 indique qu’il se débrouille vraiment très bien et 1 indique le contraire.
  • Demander à l’élève comment il a fait (tout seul ou avec l’aide d’autre personnes) pour atteindre ce niveau.
  • Demandez à l’élève ce qu’il se passerait s’il atteignait un niveau de plus.

Obtenez de plus amples renseignements sur les questions graduées et comment elles peuvent aider les élèves ayant subi une commotion cérébrale.

Télécharger »

Prêt à commencer? Voici un exemple de conversation à essayer.

Télécharger »